e-Journal HGE
Le site a été mis à jour le 18 septembre
Dr Xavier ROBLIN - Grenoble
16-09-2021

Les données italiennes (1), rapportées il y a quelques années, avaient montré que l’utilisation des anti TNF au-delà de 65 ans augmentaient significativement les risques d’infections sévères et de mortalité comparativement aux patients de moins de 65 ans toujours sous anti TNF ou à une populations MICI de plus de 65 ans sans anti TNF. Si ces données multicentriques ont impacté nos stratégies, des limites méthodologiques imposaient de confirmer ces données

Articles précédents