e-Journal HGE
Le site a été mis à jour le 28 février
Dr Franck DEVULDER - Reims
27-02-2020

-    Place des hépatogastroentérologues dans les CPTS. En septembre 2018, le Président de la République a souhaité que puissent être créées 1000 Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) avant la fin de son mandat. Qu'en est-il aujourd'hui ? 843 CPTS ont été envisagées, 44 sont en fonctionnement, 383 projets sont à l'étude mais seules 10 de ces CPTS ont signé un accord cadre interprofessionnel témoin de leur financement.

Faut-il y aller ? Nous pourrons toujours débattre longuement sur cette question. Nous pensons que pour la première fois depuis longtemps, on donne aux professionnels de santé des moyens pour s'organiser et améliorer l'offre de soins de la population. Il est à nos yeux impératif que l'organisateur de ces CPTS puisse être un médecin qui sera probablement, le plus souvent, un médecin spécialiste en médecine générale. Alors qu'elle doit être la place des médecins spécialistes dans cette organisation ? Cette place doit exister au travers des équipes de soins spécialisées. C'est ainsi que nombre d'entre nous, particulièrement en gastroentérologie depuis longtemps, sont organisés au sein de cabinets de groupe.

Articles précédents